Col de Fontbelle, 1304 mètres, site de pleine nature, aires de jeux et détente
Col de Fontbelle, 1304 mètres, site de pleine nature, aires de jeux et détente
Col de Fontbelle
Col de Fontbelle
Gîtes ONF Retrouvances créé dans le cadre d'un Tour des Monges en 5 jours
Gîtes ONF Retrouvances créé dans le cadre d'un Tour des Monges en 5 jours
Le col de Fontbelle entre la barre de Géruen et la montagne de Mélan, vue depuis le Nord
Le col de Fontbelle entre la barre de Géruen et la montagne de Mélan, vue depuis le Nord
Le col de Fontbelle entre la barre de Géruen et la montagne de Mélan, vue depuis le Sud
Le col de Fontbelle entre la barre de Géruen et la montagne de Mélan, vue depuis le Sud
Le Castellard-Mélan (04380)​​​​​​​
Un paysage fait d’agriculture et de forêts agréablement accessible en empruntant une vallée soignée et ouverte plein sud, la vallée des Duyes depuis Mallemoisson, passage à 1 km de Mirabeau et son château remis hors d’eau, suivre vers Barras et Thoard jusqu’au Castellard-Mélan, commune du haut de la vallée tout comme sa commune voisine des Hautes-Duyes.

La vallée des Duyes depuis le col de l'Hysope jusqu'au plateau de Valensole
La vallée des Duyes depuis le col de l'Hysope jusqu'au plateau de Valensole
Point d'observation du col de l'Hysope
Point d'observation du col de l'Hysope
Col de l'Hysope
Col de l'Hysope
Vue du col de l'Hysope vers le Siron
Vue du col de l'Hysope vers le Siron
Le territoire de Thoard au col de Fontbelle offre pour tous :
Des points de vue remarquables accessibles en voiture :
- au col de l’hysope,
- sur le plateau de l’église de Mélan,
- à l’église du Castellard, à 150 m du stationnement à la mairie :
- point de regard du Géoparc de Haute-Provence à l’Ouest 
- table de lecture géographique + géologie vers l’Est et le Nord​​​​​​​.

Des randonnées pédestres, équines ou VTT :
- Au départ du col de Fontbelle pour la crête de Géruen ou pour la Grande Aiguille ainsi qu’un sentier découverte,
- Au du col de l’hysope, le circuit des Brigands jusqu’à Auribeau et retour, passage par le col Saint-Pierre,
- Au départ de Mélan, parking sur le plateau de l’église Saint-Pierre, alt. 1 200 m :
- Vers la grotte de Saint-Vincent et la grande Aiguille,
- Le circuit du Vieux Mélan,
- Vers le col de Mounis à 2km afin de parcourir la crête de la colline Saint-Joseph jusqu’au sommet du Corbeau ou de Vaumuse et retour,
- Un tronçon du sentier de la Grande Traversée des PréAlpes entre le col de Mounis et Thoard,
Nombre de possibilités locales de promenade restent à cartographier sur la base des chemins ruraux enregistrés en 2014. Dont une boucle de 14 km au départ du Castellard, vers le ravin des Graves, et remontée jusqu’à la crête de la colline Saint-Joseph, retour par le col de Mounis, Mélan, Sainte-Madeleine et Liouche. Le marquage de la partie montante depuis le ravin des graves est à finaliser sur un sentier formalisé en 2019, sur les traces de l’ancien chemin de Sisteron.
La vallée des Duyes depuis la route entre Mélan et le col de l'Hysope
La vallée des Duyes depuis la route entre Mélan et le col de l'Hysope
La vallée depuis le chemin de Mounis, CD17 piéton
La vallée depuis le chemin de Mounis, CD17 piéton
Culture et le hameau Le Castellard
Culture et le hameau Le Castellard
Au-delà des fermes de Thoard : l'extrémité du Cousson puis les Mourres de Chanier, le Chiran, la montagne de Beynes et le Mont-Denier
Au-delà des fermes de Thoard : l'extrémité du Cousson puis les Mourres de Chanier, le Chiran, la montagne de Beynes et le Mont-Denier
Eglise de Mélan, espace parking au départ du chemin CD17 vers le col de Mounis et la Grande Aiguille, la grotte de Saint-Vincent
Eglise de Mélan, espace parking au départ du chemin CD17 vers le col de Mounis et la Grande Aiguille, la grotte de Saint-Vincent
Des points de vue vers le pic de Bure, le Mont Ventoux, la montagne de Lure, le sommet du Mont Denier, les Mourres de Chanier, la montagne du Cheval-Blanc, le massif de l’Estrop, les cloches de Barles et le sommet des Monges, à voir :
- Tout au long de l’itinéraire en crête de la falaise de Géruen, alt. 1 886 m,
- Depuis la Grande Aiguille, alt. 1 708 m, sur la montagne de Mélan,
- Tout au long de la crête de la colline Saint-Joseph entre le col de Mounis et le sommet de Vaumuse, alt. 1 435 m.
Crête et barre de Géruen et la roche de Brigands
Crête et barre de Géruen et la roche de Brigands
La barre de Géruen suivie de la "petite cloche" et de la "grande" dîtes de Barles
La barre de Géruen suivie de la "petite cloche" et de la "grande" dîtes de Barles
A l'extrémité de la barre de Géruen, le pic d'Aiguille et les deux cloches de Barles
A l'extrémité de la barre de Géruen, le pic d'Aiguille et les deux cloches de Barles
Sentier qui longe la crête de Géruen, accès depuis le col de Fontbelle
Sentier qui longe la crête de Géruen, accès depuis le col de Fontbelle
Depuis le sentier en crête de Géruen, les sommets des Monges et de Chine ainsi que les deux cloches
Depuis le sentier en crête de Géruen, les sommets des Monges et de Chine ainsi que les deux cloches
Montagne de Mélan et la barre de Géruen
Montagne de Mélan et la barre de Géruen
Géruen et l'arbre : un sorbier
Géruen et l'arbre : un sorbier
L’accès routier au col de Fontbelle (alt. 1 304 m) est fermé de fin novembre (4ième vendredi) à mi-mars (2ième vendredi). En toutes saisons, au départ de Mélan le parcours de la crête colline Saint-Joseph et le sentier des Brigands sont accessibles et bien exposés.
Le tour de Fontbelle (label départemental) à vélo au départ de Digne les Bains est considéré comme exigeant et apprécié de très nombreux cyclistes : sur la commune du Castellard-Mélan depuis Thoard, 11 km à 4,9% de moyenne mais plusieurs passages au-dessus de 8%. La route du col de Fontbelle de Thoard à Sisteron et réciproquement, est également un parcours de prédilection pour de nombreux motards et d’équipages de voitures de collection.​​​​​​​
Au départ du col de Fontbelle des sentiers additionnels donnent accès à la Grotte Saint-Vincent, à la piste des PRADS jusqu’à la cabane des PAYAN à Auribeau en contrebas de la falaise de Géruen. La fréquentation du site de pleine nature du col de Fontbelle connait un pic de fréquentation depuis juin 2020, fin de la période de confinement sanitaire. Actuellement, Provence Alpes Agglomération procède à la rénovation des structures d’accueil sur le site.
Vue depuis le Vieux Mélan du Castellard jusqu'au village de Thoard
Vue depuis le Vieux Mélan du Castellard jusqu'au village de Thoard
Retenue collinaire du barrage de Vaulouve
Retenue collinaire du barrage de Vaulouve
La montagne, colline de Saint-Joseph depuis le Vieux Mélan
La montagne, colline de Saint-Joseph depuis le Vieux Mélan
La lavande sauvage est omniprésente entre 900 m d'altitude et 1800 sur les sommet de Mélan, de Géruen de la cloche de Barles
La lavande sauvage est omniprésente entre 900 m d'altitude et 1800 sur les sommet de Mélan, de Géruen de la cloche de Barles
Sauge sclarée en bas du Castellard et champs de lavandins de Thoard
Sauge sclarée en bas du Castellard et champs de lavandins de Thoard
La cuvette de Saint-Geniez, au premier plan la chapelle et les rochers de Dromont, vue depuis Cluchette et montagne de Mélan
La cuvette de Saint-Geniez, au premier plan la chapelle et les rochers de Dromont, vue depuis Cluchette et montagne de Mélan
La forêt domine globalement le paysage. La montagne de Mélan et les abords de la barre de Géruen  jusqu’au-delà du col de Fontbelle ont été reboisés par ONF jusqu’en 1914 après l’exode rural amorcé au milieu du 19ième siècle, dans le cadre de la lutte contre l’érosion. Ainsi fût constituée la Forêt Domaniale de Mélan, dont la gestion est aujourd’hui répartie sur deux versants, la forêt domaniale des Duyes et la forêt domaniale du Vançon. A ce jour ONF gère 1 138 hectares de forêts sur les 2 400 hectares du territoire communal du Castellard-Mélan. ​​​​​​​
Si à l’origine, la forêt domaniale était composée essentiellement de conifères comme le pin noir d’Autriche, l’Epicéa ou le pin sylvestre. Peu à peu sous le couvert des espèces colonisatrices, d’autres essences plus exigeantes peuvent trouver leur place et arrivent à supplanter les colonisateurs grâce aux techniques forestières de conduite de la forêt. L’idéal forestier penchait pour une hêtraie-sapinière, espèces naturelles d’avant la déforestation mais avec le réchauffement climatique d'autres essences sont encouragées ou prometteuses, Chênes, Pin sylvestre, Pin d'Alep ... Les fonds de vallon font état d’une diversité nettement plus développée avec la présence de tilleuls, d’ormes, l’aulne blanc, le sorbier des oiseleurs, l’alisier, le hêtre, le frêne … (source plaquette ONF).
Dans ces milieux, un rapace confirme son implantation, le Circaète Jean-le Blanc ; régulièrement deux à trois individus évoluent, quelquefois à basse altitude.
Montagne de Mélan, Mélan et Liouche depuis Le Castellard Mairie
Montagne de Mélan, Mélan et Liouche depuis Le Castellard Mairie
à l'automne
à l'automne
Eglise du Castellard et crête de la colline Saint-Joseph
Eglise du Castellard et crête de la colline Saint-Joseph
Vue depuis la crête de la colline du Juchin
Vue depuis la crête de la colline du Juchin
Constructions anciennes
Constructions anciennes
Eglise du Castellard
Eglise du Castellard
Vue générale du Castellard-Mélan
Vue générale du Castellard-Mélan
Ravin des Graves et montagne colline de Saint-Joseph
Ravin des Graves et montagne colline de Saint-Joseph
Point de vue et table de lecture à l'église du Castellard
Point de vue et table de lecture à l'église du Castellard
Table de lecture
Table de lecture
Eglise du Castellard et ravin des Graves
Eglise du Castellard et ravin des Graves
L’écosystème du territoire communal se réparti sur quatre versants alimentés par de multiples sources persistantes, souvent de quelques litres par minutes en période d’étiage mais suffisantes pour le maintien d’une trame verte au milieu des cultures et des pâturages :
- depuis Fontbelle et Fontbénette vers le Vançon à Authon,
- depuis Fontbelle et le bas de la falaise de Géruen vers le Bramefan (en contre bas du col de l’hysope, connu des amateurs de canyoning),
- le versant vers la retenue d’eau du barrage de Vaulouve, retenue dédiée à l’arrosage des espaces agricole de Thoard à Barras,
- et le versant de convergence des eaux vers le ravin des Graves, ce dernier s’étire du col de Mounis à Thoard.
Crête et sentier GTPA sur la montagne colline de Saint-Joseph
Crête et sentier GTPA sur la montagne colline de Saint-Joseph
Vue du sentier GTPA Grande Traversée des PréAlpes
Vue du sentier GTPA Grande Traversée des PréAlpes
L’agriculture très active participe au paysage rural en ce pays « haut-provençal », prairies, céréales, élevage, pâturages, apiculture et extraction forestières notamment. Nombre de foyers actifs sur la commune du Castellard-Mélan travaillent localement ou sur Digne les Bains.
Chevreuils nombreux
Chevreuils nombreux
Prairies naturelles
Prairies naturelles
Ovins de la race Préalpes
Ovins de la race Préalpes
Un plant de lavandin et le champ de lavande fine
Un plant de lavandin et le champ de lavande fine
Au-delà de quelques résidences secondaires, des structures d’accueil, gîtes de France, camp de l’Association des Scouts et Guides de France, gîte ONF Retrouvances* du col de Fontbelle contribuent également à la vie du territoire, localement et dans les bourgs  vers Digne les Bains, Moustiers Sainte-Marie, Forcalquier, Sisteron …​​​​​​​
Parution sur Facebook du 21 septembre 2020, Texte et clichés, Jacques JULIEN, maire honoraire.

Domaine routier :
D3 de Thoard au col de Fontbelle et Authon,
D17 pour la boucle vers mairie et église du Castellard
- D117 Accès au pied de la retenue de Vaulouve
(*) Retrouvances : une marque ONF de circuit de randonnées « tout compris » avec le transport des bagages assuré d’un hébergement à l’hébergement suivant sur le circuit. Un circuit Retrouvances autour des Monges a été initié depuis 2010 et mis en exploitation en 2018. Son infrastructure comporte six sites, deux 100% ONF dont celui du col de Fontbelle et un autre à proximité du lac des Monges au-dessus d’Esparron la Bâtie ainsi que quatre sites réalisés sur des infrastructures propriété des communes : à Selonnet pour l’accueil et l’arrivée du circuit, Auzet, Barles et Bayons pour les hébergements intermédiaires. Le devenir du circuit Retrouvances autour des Monges reste à préciser. Localement le bâti Retrouvances du col de Fontbelle est au cœur d’un ensemble de parcours digne d’un label de sentier de « Grande Randonnée » de type GR depuis les cloches de Barles vers la crête de Géruen, la Grande Aiguille et la partie actuelle du GR6 entre la grotte de Saint-Vincent et à proximité du col de Mounis.
Retour au début