à suivre ultérieurement ...
Notes d'actualité sur le chemin de Sisteron, partie montante du ravin des Graves au point culminant avant de redescendre vers Castellard :
Un acte notarié de régularisation en 2019 entre la commune et les riverains porte acquisition des parties de terrains de tiers empiétés par les modifications de tracé intervenues dans le temps, pour divers tronçons de cette montée. 
L'intégralité du chemin de Sisteron a été inventorié chemin rural par délibération du 10 décembre 2013, et inscrit comme tel au registre de la voirie communale actualisé par délibération du 20 juin 2014.
A l'automne 2022, l'utilisateur motorisé principal fait état de l'état pitoyable de la montée ci-après, sans avoir communiqué auparavant sur les dégradations progressives au conseil municipal dont il fait partie. Une dissimulation qui conduit désormais à une solution couteuse et techniquement délicate pour la commune, bref, la politique du pire!
Longueur de ce tronçon : 899 mètres dont le replat entre le ravin des Graves et le vallon de Costeplane (passage busé)
Usage coutumier et récent de ce tronçon : des matériel agricoles de taille intermédiaire, de multiples passages de quad pour l'accès aux alpages en colline, jonction pédestre entre le hameau du Castellard et la crête de la colline Saint-Joseph en limite de la commune d'Entrepierres.
Altitude minimale 986 mètres, altitude au sommet de la montée : 1108 mètres.
soit, un dénivelé moyen de 13,6%, 
Plusieurs passages ont un dénivelé très important, sur un cumul linéaire de 667 mètres (75% de la montée) :
- Montée 1 entre deux passages busés des vallon pluviaux de Costeplane : 236 mètres,
- Virage gauche 1, en montant : 50 mètres, supérieur à 20%,
- Double virage droite 1 et gauche 2 : 90 mètres 20% de moyenne,
- Virage droite 2, secteur caladé jusqu'au chemin de Costeplane : 291 mètres, 20% de moyenne
Montée de chemin ancestralement et rationnellement empierrée de manière pérenne dans sa partie caladée, garantissant la stabilité de l'assiette du chemin, le masquage des rochers affleurant sur un chemin tracé dans un éboulis de grès, résistant au ruissellement intempestif des eaux pluviales.
La partie caladée se distingue ainsi :
- une partie serait à consolider de manière pérenne pour améliorer le roulage sur la largeur de l'assiette du chemin, 
- et la partie saccagée à la lame agricole 2018-2019 (opération non présentée au conseil municipal par le conseiller municipal, auteur de cette initiative malheureuse de destruction d'un empierrement ancestral laissant une situation erratique) : le fond reste néanmoins indestructible, et serait à rendre roulant à l'aide d'un revêtement pérenne dans le temps.
Pour quatre virages pentus, une solution pérenne reste à trouver et à mettre en oeuvre, notamment insensible au rainurage des bandes de roulage au passage d'engins ou de quads. 
Pour les zones intermédiaires et dont la montée 1 entre les deux passages busés, une mise à niveau s'impose :
- nettoyage de fond des accotements,
- remplacement des pvc en 100mm par des PVC 200 mm, pose de grilles nettoyables,
- reconstitution des évacuations des eaux pluviales,
- retouches de finition de l'assiette du chemin.

Avant de retenir un projet définitif de travaux : il y a lieu de faire procéder à débroussaillage de fond des accotements de cette montée du chemin de Sisteron du ravin des Graves jusqu'aux chemins de Costeplane.



Plan parcellaire et documents d'arpentage réalisés en 2012
Plan parcellaire et documents d'arpentage réalisés en 2012
Plan parcellaire et documents d'arpentage réalisés en 2012
Plan parcellaire et documents d'arpentage réalisés en 2012
Notes d'actualité sur le chemin de Sisteron, partie montante du ravin des Graves au point culminant avant de redescendre vers Castellard : SYNTHESE

Eu égard à la déclivité importante de ce tronçon en milieu rocheux, d'une part, en plus d'une vocation pédestre, la finalité de ce chemin reste à usage de matériels agricoles stables de taille intermédiaire pour accéder à une zone forestière et d'alpages en colline non habitée,
Pour la pérennité des travaux à engager, la piste peut être renforcée dans les secteurs à forte déclivité et engravée simplement, entretenue régulièrement dans les zones de liaisons.

Avant toute chose : un débroussaillage sérieux des accotements s'avère indispensable entre le ravin des Graves et les chemins de Costeplane.

Plutôt que de tâtonner, essayer de faire poser des graves broyées sur des pentes à 20%, la commune a la possibilité de faire appel à une prestation de conseil d'ingéniérie en voirie auprès de l'Agence départementale IT04 auquel elle adhère.



Délibération du 2 août 2022
Délibération du 2 août 2022
Retour au début